20/09/2006

Le lit




 

Le lit de nos amours

 

Le lit défait au petit matin

L’image de ton corps nu

 Immobile dans cette lumière

L’odeur de ta peau éveille mes sens

Doucement je laisse ma main

Courir sur ton corps

Silencieux ébats encore affaiblis

De désirs assouvis.

Unis dans le lit de nos amours

Se laisser aller dans nos folies

Tu es l’Amant de mes nuits

Ton regard prisonnier de mon coeur

Je peins mes rêves tout en couleurs

Dans la douceur de tes baisers

Nos corps l’un à l’autre soudés

Traversent les frontières

De l’imaginaire

Partager ses moments

Emportés par la passion

Nos corps couverts de frissons

Fiévreux d’émotions

Suivent les mouvements

Il y a des instants de silence

Où mes pensées angoissent

À  la peur de te perdre

Ces sentiments me figent de douleurs

Comme la mer et le coucher de soleil

Mon corps a besoin de tes bras

Pour s’endormir dans la nuit

Me retrouver au petit matin à tes côtés

Une petite brise d’amour

Sur ce nouveau jour qui se lève

Toujours enlacés et unis

Dans le lit de nos amours.

 

Énaid

09:16 Écrit par petitlouis dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.