05/10/2006

Lettre

 

bonnejournee2

 

 

 

 

 

 

D'Alfred de Musset à George Sand.

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d'un coeur
Que pour vous adorer forma le créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

18:57 Écrit par petitlouis dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

juste le poète alfred de musset quand j'ai traversé la vallé,
un oiseau chantait sur son nid.
ses petits ,sa chère couvée,
venaient de mourir dans la nuit;
ô ma muse ,ne pleurez pas!
à qui perd tout,dieu reste encore,
dieu là-haut, l'espoir içi-bas .

j'adore alfred de musset bonne journée bisous.
http://coeurdoux.skynetblogs.be/

Écrit par : merveille | 06/10/2006

C'est de la très belle plume ce texte. A bientôt

J’organise une rencontre le 12 novembre prochain.

Le nombre de participants est limité (48).
Voir annonce dans mon blog

http://un-peu-damour-et-damitie.skynetblogs.be/post/3754069/rencontre-bloggeurs




Écrit par : jicé | 08/10/2006

Les commentaires sont fermés.